• cheapest camtasia best price adobe acrobat professional 9 adobe design premium cs6 6.0 download
  • achat levitra gУЉnУЉrique cialis donde comprar cialis dove comprarlo
    adobe acrobat xi for mac download cost of visio microsoft buy windows xp home full version
    achat cialis forum 
    levitra generico farmacia italiana 
    comprar viagra online em portugal 
    download adobe acrobat xi pro extended download audition for mac cheapest office 2013 download

    La couleur de l’or à Saül en Guyane

     plan de situation de saül

    Histoire de Saül

    L’histoire de ce village est intimement liée à la première ruée vers l’or qu’a connue la Guyane au début du XXème siècle, la région étant particulièrement riche en minerai aurifère. Des orpailleurs créoles originaires des Antilles s’installèrent à cet endroit, et c’est l’un d’eux, venu de Sainte-Lucie, qui fonda le village en lui donnant son nom : Sahul.

    Pendant quelques décennies, le village prospéra pour atteindre une population de 800 habitants, mais, à partir de la seconde moitié du XX ème siècle, avec la fin du premier cycle de l’or, il déclina.

    En 1937, le Père Didier s’installe au village. Il est très rapidement apprécié par les habitants de la région. Sous son impulsion, on construit l’école qui ouvrira ses portes en 1940, et on édifie l’église à deux clochers de Saint-Antoine-de-Padoue dont la construction débutera en 1952 pour être achevée 10 ans plus tard. Elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1993.

    eglise de Saül et son pavement en bois

    L’église de Saül et son pavement en bois

    En 1954 s’achève la construction de la piste d’atterrissage d’une longueur de 2 km sur 50 mètres de large, située à 3 km du village.

    aéroport de saül

    Aéroport de saül

    La piste de Bélizon fut tracée afin d’ acheminer le matériel nécessaire à la construction de l’aérodrome.

    Cette trouée dans la jungle d’une longueur de 150 km de long, est aujourd’hui en grande partie reconquise par la végétation. Elle pourrait cependant servir un jour comme base de départ pour l’édification d’une vraie route.

    Malgré la création de la commune en 1969, le village de Saül continue à être déserté. Confronté aux problème du transport de leur production agricole, quelques familles H’mong attirées par la richesse du sol dans les années 1990, ont regagné le littoral dans les années 2000. Actuellement, une centaine de personnes seulement réside sur la commune: des descendants des anciens orpailleurs et des métropolitains attirés par la vie en forêt.

    village de saül en Guyane

    Village de Saül vu du belvédère

    Or jaune ou or vert

    Aujourd’hui, avec l’avènement de ce que l’on peut appeler le second cycle de l’or, dû à l’augmentation du cours de ce métal précieux et à l’amélioration des conditions d’exploitation , la vie des habitants de Saül pourrait bien être à nouveau chamboulée.

    Les villageois redoutent le retour des orpailleurs clandestins, avec son cortège de violence et de maladies.

    Cette inquiétude a redoublé ces derniers temps avec l’autorisation accordée par le gouvernement à la société minière REXMA d’exploiter un gisement aurifère dans le parc amazonien de Guyane, non loin de Saül.

    permis d'exploitation RexmaQuel sera l’impact pour le village ? La société REXMA assure que l’exploitation ne durera que quelques années et qu’elle s’effectuera dans le respect de normes environnementales strictes. La société propose également une contribution directe à l’amélioration du cadre de vie des habitants de la communes de Saül.

    En attendant les défenseurs de la nature ne baissent pas les bras, si vous souhaitez les soutenirs dans leur action, vous pouvez toujours signer la pétition.

    POUR PROFITER PLEINEMENT DE L’OR VERT DE SAÜL VOICI QUELQUES CONSEILS SUR LES RANDONNÉES

    {lang: 'fr'}

    Laisser un commentaire

      

      

      

    Vous pouvez utiliser les Tags HTML

    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>