Le con, l’herbicide et la salamandre

herbicide DM 68

herbicide DM 68

Il y a des petits actes d’incivilité qui révoltent. J’aime beaucoup me balader dans la nature, même si la plupart du temps il est triste de constater à quel point celle-ci est maltraitée et vide de vie animale. En se promenant, on peut malheureusement se rendre compte qu’elle est considérée par certains comme une poubelle bien pratique. Pour ceux-là, je crains qu’ils soient totalement imperméables aux discours sur la nécessité de préserver la nature, et que le Grenelle de l’Environnement ne soit pour eux qu’une source de contrariété.
J’ai passé la plupart des vacances d’été de mon enfance chez ma grand-mère, en Touraine, et il m’arrive d’y retourner de temps en temps. J’aime revenir sur ces lieux chargés de souvenirs, en constatant évidemment que les choses ont bien changé. Parmi mes coins préférés, il est une petite pièce d’eau insignifiante mais dans laquelle, chaque fois, je pouvais observer des tritons. Le week-end dernier, tout ce que j’y ai vu, c’est une salamandre morte entre deux eaux et un bidon rouillé au fond du bassin.

salamandre morte

salamandre morte

J’ai récupéré celui-ci à l’aide d’un morceau de bois : il avait contenu du DM 68 un désherbant dont la commercialisation est interdite depuis 1995 !

J’enrage à l’idée qu’un abruti, puisse délibérément jeter dans cette pièce d’eau un bidon contenant des restes d’herbicide, sans ce soucier de la vie quelle peut contenir. Je rappelle à ce triste individu que le triton est une espèce protégée ( mais malheureusement pas contre l’indifférence et la bêtise …)
Avec un peu de chance, les tritons sont partis hibernés quelques parts et au printemps l’eau se sera assainie.
le bassin et le bidon récupéré

le bassin et le bidon récupéré

{lang: 'fr'}

Laisser un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser les Tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>